CaisseSolidaire_989x90

Le vendredi 31 octobre 2014

Recherche:

Nouvelles sur les énergies propres : semaine du 14 mai 2012

Les changements climatiques représentent le pire des enjeux auquel l’humanité n’aura jamais été confrontée. Causées par l’activité humaine, elles exigent de transformer en profondeur notre manière de produire, d’échanger et de consommer les biens utiles à la vie. Dans cette nouvelle économie à construire, les énergies propres vont jouer un rôle fondamental.

Le Danemark veut 100% d’énergie verte pour 2050

Même avec un gouvernement de droite, les Danois exigent des mesures exemplaires pour se libérer des énergies fossiles. Le lobby du pétrole ne semble pas peser bien lourd dans la balance, contrairement à notre gouvernement canadien. Celui du Danemark vient d’annoncer que le pays devra obtenir que 50% de toute l’électricité consommé proviendra de source renouvelable d’ici 2020 (pour un pays qui n’a aucun barrage hydroélectrique!) et 100% d’ici 2050. À elle seule, l’énergie éolienne devra fournir 50% de l’électricité en 2050 (contre 28% aujourd’hui). Un effort important est programmé en efficacité énergétique : dès 2020, elle devra permettre de diminuer la demande de 12%.

L’UE pourrait relancer l’économie en misant sur les technologies propres

Le taux de chômage de l’Union européenne à 27 atteint un sommet de 10,2% en février dernier. Pour répondre à ce défi, on propose que Bruxelles se lance dans un vaste plan de reconversion vers une économie faible en carbone. La commissaire au climat, Connie Hedegaard, a présenté un plan qui permettrait de créer 20 millions d’emplois au cours de la prochaine décennie si les pays membres adoptaient un nouveau plan de croissance. Les mesures d’efficacité énergétique mèneraient à la création de 2 millions d’emplois, les énergies renouvelables 2,8 millions et le recyclage de certaines matières stratégiques plus d’un demi-million. 1,5 million d’emplois supplémentaires seraient créés en imposant des taxes sur les énergies et les émissions de GES plutôt que sur le travail. Le reste des emplois créés proviendrait des retombées économiques découlant de la croissance du secteur des technologies propres.

Boulder City : payer la dette avec l’énergie solaire

On connaît, pour les avoir vu au cinéma, les paysages désertiques et ensoleillés du Nevada et de Las Vegas. À moins de 40 kilomètres de cette ville du jeu, on trouve Boulder City, petite ville de 15 000 habitants. Grâce au boom du développement de son potentiel en énergie solaire, elle est en train de devenir la première ville des États-Unis à financer sa dette (96 millions $) par les revenus tirés du solaire. La ville a déjà sur son territoire la plus grande installation de solaire PV du pays (58 MW) ainsi que la plus importante installation d’énergie solaire thermique (65 MW). Il lui reste à développer une zone de 8 000 acres qui devrait permettre de générer 1 400 MW d’énergie solaire (assez pour alimenter 420 000 maisons. Les revenus de la ville, au seul titre de la location des terrains, représentent 12 millions $ par année (la moitié du budget de la ville) et 480 millions $ au terme des contrats.

Le potentiel de l’Inde dans les énergies propres

Le gouvernement indien veut que le pays poursuive sur sa lancée de taux de croissance rapide (moyenne de 8% au cours des 10 dernières années). Il a donc décidé d’investir 1 000 milliards $ au cours des 5 prochaines années pour améliorer les infrastructures du pays, en particulier en misant sur les énergies renouvelables. En 2011, l’Inde a été le pays qui a signalé la plus forte croissance des investissements dans les énergies vertes : 10 milliards $ investis, 52% de plus que l’année précédente. Dans le cadre du ‘National Solar Mission’, qui a un objectif de 20 000 MW d’énergie solaire pour 2020, les efforts doivent être constants. L’Inde est passée d’une capacité de 18 MW d’énergie solaire en 2010 à 277 MW en 2011. En avril on a donné le coup d’envoi au plus grand projet de ferme solaire PV du monde (600 MW). L’Inde a un sérieux avantage : grâce à l’abondance du soleil et à la grande inefficacité des centrales thermiques du pays, le prix de l’énergie solaire serait déjà à parité avec l’énergie fossile dans le réseau public de la plupart des régions du pays. Dans le reste de ce billet de Think Progress, on aborde aussi le succès de l’éolien et les avantages du biogaz.

Discussion

Pas de commentaire pour “Nouvelles sur les énergies propres : semaine du 14 mai 2012”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: